Ecologie - Environnement : Le Forum Ecolo

Ce forum est destiné à créer une communauté de véritables éco-citoyens en partageant nos conseils, astuces, et les plans écolos du web! Destiné à tous : novices ou écolos chevronnés rendez-vous vite ici pour protéger ce qu'il y a de plus précieux...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Témoignages : Vous habitez près du littoral, votre environnement s'est-il dégradé ? (1ere partie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mc.e
Admin
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 31
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Témoignages : Vous habitez près du littoral, votre environnement s'est-il dégradé ? (1ere partie)   Ven 22 Aoû - 13:36

* Pollutions sur l'île de Beauté..., par Grégory Catel

La Corse, ses paysages encore sauvegardés, son soleil, sa montagne sauvage, ses plages de sable fin... J'aurais aimé rajouter ses eaux limpides dignes des plus clairs lagons... mais, non ! Les eaux de la Méditerranée sont de plus en plus polluées, souillées. De la plage, il suffit d'une petite brise pour voir arriver du large des tas de cochonneries dans les eaux de baignade. Morceaux de plastique, polystyrène, objets divers et avariés, serviettes hygiéniques... Pas très agréable pour les vacanciers qui barbotent, encore moins pour la faune et la flore... Cet été, la Corse a aussi été victime de pollutions dues à des dégazages intempestifs. Une nappe d'hydrocarbures de 40 km de long sur une centaine de mètres de large a été repérée au large de Solenzara. La semaine précédente, une nappe de pollution avait pollué le golfe de Galeria, non loin de la réserve naturelle de Scandola. Greenpeace, présent à Bonifacio, demandait fin juillet aux gouvernements français et italien la protection des bouches de Bonifacio qui sont situées entre la Corse et la Sardaigne, et par lesquelles 3 000 navires transitent chaque année. Je ne parle pas des 4x4 des touristes... La Corse est définitivement une vitrine possible pour la politique de protection de l'environnement. Les Corses sont très sensibles à la protection de leur patrimoine naturel. Mais pour cela, il va falloir que les touristes soient plus respectueux, ou plus incités à respecter cette merveilleuse île.


* Marseille, ville oubliée, par Antoine Letournel

Marseille, troisième ville de France, ne semble pas concernée par les défis que nous imposent la sauvegarde de notre environnement :
1/ Le réseau d'assainissement de la ville est sous-dimensionné. Un orage, les égouts débordent, toutes les plages sont fermées, cela ne choque personne.
2/ La ville est encombrée. Le réseau de transport en commun est complètement inefficace (et le plus cher de France). Ce n'est pas grave, on construit une ligne de tramway (inutile car elle double une ligne de métro déjà existante) sous prétexte de réhabilitation du centre ville. Le nuage de pollution plane toujours. La vie continue et je tousse.
3/ Il faut nettoyer les égouts. On balance chaque jours des milliers de mètre cube d'eau dans le caniveau. Ce n'est pas grave, l'eau n'est pas rare.
4/ Les calanques sont souillées par tous les détritus que la mer peut rejeter. Ce n'est pas grave, on se réunit un week-end par an, on ramasse, on se donne bonne conscience pour le reste de l'année. La vie continue.
5/ J'irai bien à la plage. Ah non, les accès sont complètement bouchés. Trop de voitures. Je prendrai bien le bus. Il n'y en a pas beaucoup. Je prends mon vélo, il y a bien des pistes cyclables, mais tellement dangereuses... Je ne vais pas à la plage.


* Des mesures efficaces, par Marc Grandsard

J'habite Nantes, mais je fréquente depuis dix ans les plages de ce petit village situé entre la ville de Pornic et l'estuaire de la Loire au sud de ce dernier. Ces plages sont au cœur d'un très beau paysage côtier, formé de bosquets, prairies, dunes et petites falaises, qui était très abîmé par le trafic piéton et automobile mal canalisé. Côté littoral, les mesures prises ces quatre dernières années pour protéger et restaurer l'environnement autour de ces plages ont été très efficaces, notamment les clôtures protégeant les dunes, les chemins mieux construits et la suppression de deux grands parkings qui se trouvaient juste au-dessus des plages, remplacés par deux parkings mieux conçus et distants de 300 m, ce qui a entraîné une baisse de la fréquentation et permis à la végétation de reprendre ses droits. Preuve que quelques mesures bien pensées et bien ciblées peuvent en peu de temps inverser une tendance lourde et ancienne. Par contre au niveau de la qualité de l'eau, on ne peut pas dire la même chose, mais c'est plus difficile à quantifier. Pour la première fois en dix ans, j'ai été témoin vers la mi-juin 2008 d'une invasion d'algues vertes microscopiques sur ces plages, signe d'une eutrophisation (trop de nitrates dus entre autres aux engrais chimiques) de l'eau, je crois. Ces algues donnaient à l'eau une teinte vert épinard troublante et surréaliste : peut-être la future couleur de nos océans ? J'espère que non.


* Une mer d'algues, par Jérôme

Depuis quinze ans, je passe tous les deux ans quelques jours sur les côtes de la Manche, en Bretagne, d'où je suis natif. Que reste-t-il dans les flaques laissées à marée basse? Chaque année, les algues vertes dominent de plus en plus les autres algues brunes et rouges. Ce tapis de salade verte semble étouffer les autres espèces. Les étoiles de mer, les éponges et plusieurs anémones de mer ont disparu. Les algues vertes forment sur certaines plages de sable une couche puante qui depuis quelques années occupent les municipalités équipées de nouvelles machines. Pourtant, nous savons très bien la source du problème de cette dégradation : les rejets de nutriments des villes et de l'agriculture sont les fautifs. Malheureusement, la saturation des nappes est telle que l'eutrophisation du littoral n'est pas prête de disparaître.


* La faute aux touristes, par Stéphanie Renard

Nous avons la chance de pouvoir profiter du littoral toute l'année... sauf l'été. Le tourisme de masse ici est un faible mot : l'été, les plages et de la mer sont une abomination. Malgré tous les dispositifs mis en place par différentes municipalités (poubelles, distribution gratuite de cendriers jetables par exemple), les touristes restent sales. Que dire des bateaux qui viennent ancrer dans les criques, arrachant la posidonie et propageant la taxifolia. Nous allions dans une crique difficile d'accès à St Jean Cap Ferrat. Sur la plage des fosses, même constat tous les ans : presque plus de bateaux que de personnes sur la plage, qui directement leurs déchets à la mer. Pire, nous adorions mettre masque et tuba pour voir la faune marine, très riche dans ce coin : c'est fini à présent, plus de poulpe, ni de rascasse... Le pompon arrive fin août, quand des touristes viennent ramasser des oursins par wagons (espèces protégées et interdites à pêcher). Je décris ce petit coin de paradis, imaginez cela à grande échelle : sur tout le littoral ! Le tourisme est le secteur professionnel phare en région PACA, notamment dans notre département. Faudra-t-il laisser tout détruire afin que la riviera française reste une destination privilégiée ?


* Pression maximale en Languedoc, par Laurent Pradiès

Depuis 2000, on constate une deuxième grande phase d'atteinte à l'environnement, après celles des années 60/70:
- désengagement de l'Etat : régression de l'action du conservatoire du littoral (dégradation du lido des aresquiers entre Frontignan et Palavas)
- pression démographique qui justifie l'étalement urbain mené par des édiles cyniques : colmatage de zones lacustres et disparition de zones de nidification d'oiseaux migrateurs (Gruissan, Sète, Palavas..), destruction en 2007-2008 de milliers de tamaris, arbres en voie de disparition pour transformer en "bronze-cul" la plage de Sète, golf et quartiers résidentiels recouvrant des terres arables alors que l'eau est rare... des milliers de piscines sont autorisées (survol aérien de Montpellier)
- décharges sauvages dans toutes les communes de la région, montrant un cynisme rejoint par les élus qui n'appliquent pas le code rural régissant les décharges.
- des gestes devenus communs : laisser ses détritus sur les plages, à quelques mètres de poubelles, déchets répandus le long des routes (bouteilles ou sacs poubelles)
- usage accru de désherbants des particuliers et des mairies (dans les rues de Montpellier)
- pratiques agricoles agressives : arrosage en pleine journée d'été, déchets plastiques abandonnés ou brûlés qui répandent de la dioxine sur des terres arables, pesticides et désherbants de plus en plus utilisés y compris hors des cultures (bord de chemin): disparition d'insectes, reptiles et oiseaux, destruction des haies.


* Evolution du littoral de Bretagne Nord, par Guillaume Tougeron

Je trouve que le littoral de Bretagne Nord est touché par un développement complètement néfaste à sa beauté naturelle ainsi qu'à son équilibre. Habitant à St Brieuc, voici quelques exemples notoires qui sont clairement les conséquences de l'activité humaine :
- le port de St Cast le Guildo est agrandi par de grande digues faites d'amas de rochers. Malgré des protestations, cet énorme chantier est bientôt sur sa fin.
- à Erquy, bien que le business de la pêche aille très mal, on trouve le moyen d'agrandir ce port à même la pointe
- le port du Légué, à St Brieuc, est transformé en une zone de plaisance.
- les algues vertes qui recouvrent une bonne partie de la Baie de St Brieuc, dont Yffiniac et Hillion, où, au printemps, une odeur pestilentielle empêche toute promenade sur les grèves.
- la baie de St Brieuc, où le poisson a été pêché. Les pêcheurs disent que la zone est "sèche". Il n'y a plus que coquilles et habitants des récifs qui ne peuvent être chalutés. Ces exemples se superposent au reste de la côte bretonne. Il est évident que la manne immobilière et une classe politique dépassée ne font que lorgner le "développement" à tout prix. Je suis attristé de cette évolution, et contre.


(Témoignages parrus sur le site du Monde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/Le-Forum-Ecolo/83303529925?ref=mf
 
Témoignages : Vous habitez près du littoral, votre environnement s'est-il dégradé ? (1ere partie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» laissez vous tout le monde caresser votre chien ?
» bonjour à toutes!! ravie d'etre parmi vous.
» Heureuse de vous rejoindre!... et besoin de votre aide!
» Combien de temps sortez-vous vos lapins par jour ?
» Avez-vous donné une nom à votre Marco-Polo ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie - Environnement : Le Forum Ecolo :: Le coin écolo :: L'actualité écolo-
Sauter vers: