Ecologie - Environnement : Le Forum Ecolo

Ce forum est destiné à créer une communauté de véritables éco-citoyens en partageant nos conseils, astuces, et les plans écolos du web! Destiné à tous : novices ou écolos chevronnés rendez-vous vite ici pour protéger ce qu'il y a de plus précieux...
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Témoignages : Vous habitez près du littoral, votre environnement s'est-il dégradé ? (2ème partie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mc.e
Admin
avatar

Nombre de messages : 207
Age : 31
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 01/08/2008

MessageSujet: Témoignages : Vous habitez près du littoral, votre environnement s'est-il dégradé ? (2ème partie)   Ven 22 Aoû - 13:38

* Déserts sous-marins, par Alban Gabillon

J'ai vécu ces quinze dernières années près du littoral à plusieurs endroits différents :
- Chypre (du nord)
- Méditerranée Française (Pays Varois et Côte catalane)
- Pays basque
- Polynésie Française (Tahiti), où je réside actuellement
Partout, le constat est le même. La quantité de poissons a diminué de façon dramatique. En tant que chasseur sous-marin passionné, j'ai pu l'observer directement. A Chypre, le dépeuplement en mérous et badeches a été fulgurant et impressionnant. Au Pays basque, un poisson comme le sar s'est considérablement raréfié. A Tahiti, où je ne réside que depuis un an, tous les témoignages des pêcheurs concordent. Le poisson disparaît peu à peu même dans des endroits reculés de la Polynésie, comme les Tuamotus. A Tahiti même, la situation est jugée grave par certains.
A mon avis, les causes sont les suivantes:
- Surpêche dans tous les cas.
- Pollution (au Pays basque et aussi à Tahiti où les terrassements génèrent de la boue qui se déverse dans le lagon tuant le corail)
- Constructions et "aménagements" du littoral. J'ai notamment en tête un étang entre Canet et St Cyprien qui s'est envasé après l'aménagement d'une digue. La plage du Mourillon à Toulon qui était une zone de reproduction a souffert de la construction de plusieurs digues. Je terminerais en précisant que ce dépeuplement des fonds sous-marins m'inquiète beaucoup plus que le rechauffement climatique.


* Question biaisée, par François Godard

La question devrait être : "Vous vivez près du littoral, comment avez-vous contribué à le dégrader?"


* J'ai de la chance..., par Jehan-Bernard Marginèdes

Je pense être quelqu'un qui a de la chance. Bien sûr, j'habite dans une zone fortement peuplée, et surtout très industrialisée. En dehors du complexe pétrochimique de Lavera et du port autonome a Fos-sur-Mer le reste de la zone littorale est proche de l'état sauvage, les criques et plages ne sont que très peu amenagées. La qualité de l'eau est souvent très bonne simplement par le fait que plus aucun rejet ne se déverse dans la mer. Je pense qu'il faut prendre exemple sur cette zone côtière pour repenser l'aménagement des autres, comme on en trouve dans l'Hérault, ou sur la côte d'Azur. Mais aussi pour préserver un écosystème plutôt que d'arriver à une eutrophisation des millieux comme c'est le cas dans l'étang de Berre, pourtant anciennement plus grand étang salé d'Europe et devenu aujourd'hui un étang d'eau saumâtre dû a un détournement de la Durance pour produire de l'électricité.


* "La plage aux algues vertes", par Nicolas Kerdraon

J'habite à Saint-Michel en Grève, dans les Côtes d'Armor, et la superbe plage qui faisait la renommée et le charme de notre petite commune, est désormais connue pour être "la plage aux algues vertes". Cela fait désormais trente ans que cela dure ... depuis que la Bretagne s'est lancée dans l'agriculture intensive. Le drame est que cette polution est considérée comme bénigne par les élus qui préfèrent ce problème-là à un changement de modèle agricole qui génèrerait à coup sûr de nombreux remous. Pendant ce temps, notre plage comme de nombreuses autres en Bretagne, est sinistrée et tout le monde s'en moque. Le contribuable finance l'achat d'engrais par les agriculteurs, le contribuable finance la dépollution de l'eau potable et le contribuable finance aussi le ramassage des algues vertes ... la boucle est bouclée. Un incident récent pourrait remettre en cause l'immobilisme actuel : deux chiens sont décédés à cause des émanations gazeuses des algues vertes en putréfaction à Hillion ... cela pose la question du véritable danger de cette situation pour l'homme. Par ailleurs, les taux élevés de nitrate constatés dans l'eau potable en Bretagne représentent un risque pour la santé mais là encore les études qui pourraient démontrer le véritable impact sur notre santé n'ont pas été menées... Les pouvoirs publics ont même fait mieux : ils financent désormais l'achat du matériel aux normes pour les agriculteurs, aux frais du contribuable. C'est une pollution qui est "systémique".


* Grignotage du littoral, par Thierry Gemonet

J'habite le Finistère et l'ensemble du littoral breton est grignoté de plus en plus par les lotissements pavillonnaires. L'exode urbain vers les campagnes amène une "urbanisation" latente des côtes. L'horizon verdoyant disparaît pour céder la place à un assemblage de maisons (principale ou secondaire). En cherchant une vie meilleure avec un jardin bien séparé de son voisin, les Français adoptent un mode de vie à l'opposé des inquiétudes écologiques. Cela se retrouve aussi dans les campagnes mais c'est particulièrement vrai sur le littoral français. Aucune mesure municipale ne vient freiner ce phénomène.


* Blessures en baie de Douarnenez, par Philippe Mignon

Je suis originaire de Brest (Finistère). Il y a trente ans, lors des grandes vacances d'été, j'allais très souvent en famille sur les plages de Pentrez (commune de Saint-Nic) et Lestrevet (Plomodiern) : l'eau était claire, le sable parsemé d'algues noires sèches, de coquillages, de bois et l'abord de ces plages était plutôt sauvage. A l'époque, un des mes oncles, éleveurs de cochons cyniques, me disait que cela n'allait pas durer, vu les quantités d'engrais, de lisier et de pesticides qui étaient répandues sur les terres bordant la baie de Douarnenez. Il a eu raison : peu à peu les algues vertes sont apparues, toujours en plus grande quantité. Bien entendu, dans le même temps, la mer s'est mise à rejeter de plus en plus d'objets en plastique et les poissons ont déserté la baie de Douarnenez. Depuis un peu plus de dix ans maintenant, ce sont des maisons individuelles (inhabitées la plupart du temps ...) qui sont construites en grand nombre : elles forment un long chapelet le long de la route qui va de Plomodiern à Lestrevet, elles se sont agglutinées près des campings à Pentrez, les mobile-homes font aussi partie du paysage près d'une ferme située à 300 m du rivage. La plage de mon enfance était un petit bout de paradis : c'est devenu un cauchemar.


* Restaurant envahissant, par Benjamin Maura

Nous avons une maison secondaire qui donne directement sur le littoral (la plage est à 50 mètres de la maison), nous y allons une dizaine de fois par an et pouvons donc observer de manière régulière les changements apportés au littoral. Depuis environ cinq ans, beaucoup de choses on été faites pour les chemins côtiers, les sentiers ont été balisés, la flore peuplant les falaises a été replantée et protégée des promeneurs indélicats par des filets, bref, que du positif. Mais depuis un an, le restaurant que nous avons pour voisin a été vendu et depuis, le nouveau propriétaire cherche par tous les moyens à agrandir sa terrasse, sans se soucier des mesures de protection du littoral mises en place. Et faute d'approbation de la mairie, il se permet d'exposer des voitures de collection en lieu et place de sa nouvelle terrasse tout en saccageant une flore arrivée tout juste à maturité. Beaucoup de mesures ont été prises par les communes pour protéger le littoral, mais les comportements égoïstes, toujours de mise, sont un frein à la préservation du littoral.


* Trop d'immobilier tue l'environnement, par Benoit Castets

Je vis en Gironde, à Arcachon, où le gros problème est la cannibalisation des espaces naturels pour construire des villas de luxe occupées seulement quelques semaines dans l'année. Résultat : on se retrouve avec des lieux environnementaux détériorés, dégradés, pollués visuellement par des habitations aux tailles incommensurables. Au final, même les programmes de protection de l'environnement ne servent à rien car pour la plupart, tout le monde le sait, sont corrompus par des immobiliers sans scrupules où seul le profit l'emporte. Le tourisme oui, l'abus touristique non. La nature nous fait vivre, pensez-donc à la faire vivre, du moins à la faire survivre. Dans la région dans laquelle je vis, et comme dans beaucoup d'endroits en France et dans le monde, la nature s'offre à nous sans rien demander en retour, alors pensons un peu intelligemment et tout le monde en sortira gagnant.


* Disparition des poissons, par François-Marie Giacomoni

Ma villa est située au sud de Solenzara, Corse du sud, à 100 mètres de la crique de Cala d'Oro, dans la mer tyrénéenne. En plongée sous-marine, j'ai constaté la présence de nombreuses algues. Les pluies ont été abondantes en juin et l'agriculture utilise les engrais dans la plaine orientale, le long des rivières. En plus, des méduses de plus en plus fréquentes, les sacs en plastique dérivent le long de la côte, surtout l'après-midi : viennent-ils d'Italie ? Les poissons sont de moins en moins nombreux. Une réserve a été créée autour des îles cerbicales à Porto Vecchio et les poissons sont revenus, notamment les baraccudas. Les mérous sont protégés. Je souhaite la création d'une réserve marine à proximité de la tour génoise de Fautéa (commune de Conca), là où le conservatoire du littoral a acheté une partie du littoral pour le protéger du béton.


(Témoignages parrus sur le site du Monde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/pages/Le-Forum-Ecolo/83303529925?ref=mf
 
Témoignages : Vous habitez près du littoral, votre environnement s'est-il dégradé ? (2ème partie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» laissez vous tout le monde caresser votre chien ?
» bonjour à toutes!! ravie d'etre parmi vous.
» Heureuse de vous rejoindre!... et besoin de votre aide!
» Combien de temps sortez-vous vos lapins par jour ?
» Avez-vous donné une nom à votre Marco-Polo ????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecologie - Environnement : Le Forum Ecolo :: Le coin écolo :: L'actualité écolo-
Sauter vers: